[Si l'épisode t'a plu, tu peux mettre 5 étoiles et un com' pour soutenir La piscine 🏊‍♀️]


On parle souvent de la peur de se « rater » quand on choisi le couloir de nage à emprunter pendant ses études – que ce soit en fin de bac, de prépa / licence ou post-diplôme. Mais peut-on vraiment prévoir notre carrière et notre épanouissement professionnel avec des suppositions faites dans la pataugeoire ? Et si nos intentions changent, cela fait-il de ces choix des ratés ?

👉 Tu es nouveau·elle dans La piscine ? Fais un tour du côté du vocable pour plonger dans notre univers

[DISCLAIMER : Cet épisode a été enregistré en extérieur, il y a donc quelques bruits annexes (comme le vent, sorry par avance). J'espère que cela te rappellera les beaux jours d'été où le soleil ne se couchait pas encore à 17h30 ]

Dans l'imaginaire commun, quand on décide de changer de ligne de nage, c'est pour la vie. Presque comme si l'on se devait de plonger sans regrets et avec assurance dans l'inconnu. Le doute, en revanche, n'entre pas dans l'équation de la reconversion. Il serait un de ces objets encombrants – voire inutile – qu'on laisserait derrière nous dans les casiers du vestiaire avant de s'élancer. Mais pourquoi la remise en question ne serait-elle l'apanage que de celleux aux emplois dits « classique » ? Le métier-passion éviterait-il les interrogations ?

La réponse est – tu t'en doutes certainement lol – non. Blandine nous parle ici de sa réorientation (ou plutôt, de son « complément de formation » comme elle aime l'appeler) à sa sortie d'études. 

Au-delà du doute, cette discussion est aussi l'occasion pour nous de se questionner sur l'image d'Épinal que l'on s'est construit des métiers-passion. On a tous·tes déjà dû tomber sur LA citation de Confucius « Fais ce que tu kiffes et tu n'auras jamais à taffer un jour de ta life » (il avait un petit côté thug mais on en parle jamais). Pourtant, de nombreuses études le montrent : exercer un travail-passion n'est pas toujours bénéfique pour sa santé mentale – gare au burnout –, son équilibre de vie pro/perso ou encore son salaire. Car plus on aime ce que l'on fait, plus nous sommes susceptibles d'accepter de faire des compromis pour le faire. Dans l'épisode Blandine me partage aussi sa vision du sujet et l'organisation qu'elle a adopté pour conserver son équilibre.

Dans cet épisode tu nous donc entendra échanger autour de la notion de doute, d'intuition et de réussite telle qu'on nous l'a enseigné pendant notre scolarité. J'espère qu'il épisode te plaira !

Encore un grand MERCI à toi Blandine d'avoir accepté de venir nous parler de ton parcours.

Quant à nous on te dit see you soon au bord du bassin 🐋

👉🏾 Et si les questions d'orientation te parlent rdv sur :

- ⁠le parcours d'auto-introspection⁠ pour apprendre à te connaître et tracer ta voie

- notre newsletter : ⁠https://lapiscine.substack.com ⁠

- le mag À l'eau pour s'inspirer et réfléchir à son orientation : ⁠  https://lapiscine.site/recevoir-a-leau-mag⁠ 

- notre Instagram : ⁠https://www.instagram.com/lapiscine_media⁠

- notre site pour retrouver l'ensemble des contenus : ⁠https://www.lapiscine.site⁠


Send in a voice message: https://podcasters.spotify.com/pod/show/podcastplouf/message