Adèle Van Reeth est une philosophe, animatrice des chemins de la philosophie tous les jours sur France Culture et elle est également autrice. Son dernier livre « la vie ordinaire » paru chez Gallimard est une narration particulièrement agréable à lire et qui nous renvoie à des questionnements profonds sur ce qu’est le quotidien, l’ordinaire et l’extraordinaire.

En particulier, j’ai trouvé intéressant qu’elle aborde sa grossesse qui est un évenement qu’à minima la moitié de la population, moi y compris, ne peut pas faire évidemment, qui est ordinaire quand on le pense dans sa globalité et qui pourtant est également totalement extraordinaire pour chaque personne qui l’expérimente.

J’ai donc décidé d’aborder ce sujet plus particulièrement avec elle car en tant qu’homme cela me questionne sincèrement. 

C’est  un sujet qui a été très peu abordé en philosophie (sous sa forme incarnée, dans le corps, le physique) pour la simple raison que l‘histoire de la philosophie a très majoritairement été écrite par des hommes Et par conséquent je trouvais intéressant de nous concentrer sur ce sujet avec Adèle bien sur.