Logo
Medium 173d036617c753e8c9593559f4a387a3af5df691
Julien Peron reçoit chaque semaine un invité pour échanger autour des pédagogies nouvelles et plus largement d'éducation. Futurs parents, parents, citoyens du monde et professionnels de l’éducation le podcast Innovation en Éducation vous est destiné ! Innovation en éducation a été créée en 2014 par Julien Peron avec pour unique conviction que « tout part de l’éducation ! » C’est en accompagnant les parents, les professionnels de l’éducation et les enfants que nous parviendrons à faire évoluer la société positivement. Au fil des années sont nés un congrès à Paris, Bordeaux et Montpellier, un magazine papier distribué dans 40 pays à plus de 6 000 abonnés, un podcast et le dernier en date : educationpositive.fr, un guide audio d’accompagnement à la parentalité, afin de vous donner toujours plus de clés ! Innovation en Éducation c’est également le Festival pour l’école de la vie à Montpellier, le réseau des écoles alternatives, et la production et réalisation de films.  Si on ne devait prêter qu’un seul métier à Julien, qui résumerait ses multiples casquettes, ce serait celui de semeur de bonheur ! En effet, vrai passionné de la vie depuis sa plus tendre enfance, Julien s’attelle, à travers ses différentes activités, à apporter sa pierre à l’édifice d’un monde meilleur. Pour en savoir plus sur Julien, nous vous invitons à regarder sa conférence TEDx « L’éducation à la vie » sur YouTube. Envie de nous aider ? C'est rapide et gratuit ! Il vous suffit de laisser une bonne note ou un commentaire sur votre plateforme d'écoute : les algorithmes adorent ça, et nous, ça nous permet de semer encore plus de graines ! Hébergé par Ausha. Visitez ausha.co/fr/politique-de-confidentialite pour plus d'informations.
Medium 94be43fcd6e81e3b4f9744b5b6bcbaa7783c9a7f
Patrick Boucheron est né en 1965, à Paris. Après des études secondaires au lycée Marcelin Berthelot (Saint-Maur-des-Fossés) puis au lycée Henri IV (Paris), il entre à l'École normale supérieure de Saint-Cloud en 1985 et obtient l'agrégation d'histoire en 1988. C'est sous la direction de Pierre Toubert qu'il soutient en 1994 à l'université de Paris 1 sa thèse de doctorat d'histoire médiévale, publiée quatre ans plus tard sous le titre Le pouvoir de bâtir. Urbanisme et politique édilitaire à Milan (XIVe-XVe siècles), Rome, École française de Rome, 1998 (Collection de l'EFR, 239). Maître de conférences en histoire médiévale à l'École normale supérieure de Fontenay-Saint-Cloud de 1994 à 1999, puis à l'université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne à partir de 1999, il fut membre junior de l'Institut universitaire de France de 2004 à 2009. En 2009, il soutient à l'université de Paris 1 une habilitation à diriger des recherches intitulée La trace et l'aura et est élu professeur d'histoire du Moyen Âge dans cette même université en 2012. Il est, depuis 2015, président du conseil scientifique de l'École française de Rome. Il a été élu la même année professeur au Collège de France sur la chaire « Histoire des pouvoirs en Europe occidentale, XIIIe-XVIe siècle ».
Medium ff0946431fa656a8b5f33b931445ebf24cd92381
Originaire de la banlieue sud de Paris, Dj Samm est bercé par la musique dès son plus jeune âge. A travers les vinyles de ses parents, il découvre les grands artistes de l’époque (James Brown, Michael Jackson, Barry White, Balavoine, Goldman,...
Originaire de la banlieue sud de Paris, Dj Samm est bercé par la musique dès son plus jeune âge. A travers les vinyles de ses parents, il découvre les grands artistes de l’époque (James Brown, Michael Jackson, Barry White, Balavoine, Goldman, Prince…). C’est en 1991, alors qu’il est âgé de 10 ans, que Dj Samm découvre l’univers du mix en admirant les vidéos de Dj Daddy K et sa technique exceptionnelle. Pendant son adolescence il approfondit sa culture musicale et apprécie tout les genres musicaux. En 2001, après avoir acquis durant toutes ces années une quantité impressionnante de Cd et Vinyles, il achète enfin ses premières platines. En 2002, lors d’une grande soirée organisée par son club de football, il se lance dans le grand bain. Une réussite. Ce succès lui permet de multiplier les soirées étudiantes sur le département. A partir de 2004, il devient résident de plusieurs Pub Lounge sur Paris et commence à se produire dans plusieurs discothèques. Début 2006 tout s’accélère, de nombreux clubs font appel à lui pour sa généralité musicale. Il mixe tous les styles, House, Electro, Funk, Hip-hop, R&b, Pop, Reggaeton, Ragga. Par la suite il fait la rencontre et mix aux cotés de certains pionniers dans le milieu, Dj Maze, Dj R-wan, Dj Assad, Dj Goldfingers,Patrice strike, Dj Kim entre autre qui deviendront ses mentors et amis. Aujourd’hui, Dj Samm se produit dans les clubs les plus célèbres de Paris (Redlight, L’Acropol, Manray, Bus palladium, Plaza madeleine, Chris club…) et fait des shows remarqués dans toute la France (Marseille, Montpellier, Cap d’Agde, Royan, St tropez, Nantes…) ainsi qu’à l’étranger (Belgique, Maroc, Tunisie, Espagne…). Il à également mixé pour les Showcase de RYAN LESLIE, BRICK & LACE ainsi que le groupe carribéan LES DEESSES. Parallèlement à ses soirées, Dj Samm intègre différentes radios en tant que Dj mais aussi animateur (Paradise radio, Radio Inside, Trace radio…). Fort de ses expériences, il ne cesse de vouloir s'améliorer pour atteindre ses objectifs. Eternel perfectionniste, il attache une grande importance à la qualité de ses mixes,ce qui lui permet de rendre la confiance qu'on lui donne sans jamais décevoir.
Medium 1a0ba4050b6e9ee98e88c88554be54944fd8b475
Né le 27 septembre 1956 à Carcassonne – Marié, 3 enfants Directeur du Laboratoire de Chimie des Processus Biologiques, Collège de France (FRE Collège de France-CNRS n° 3488) -- • École Normale Supérieure de l'Enseignement Technique, Cachan (1975-1980) • Agrégation de Sciences Physiques-option Chimie (1978) • Thèse de 3e Cycle-Université Paris VI (1981) • Thèse d'État-Université Paris VI (1984) • Stage post-doctoral- Institut Karolinska, Stockholm (1985-1986) • Assistant agrégé-ENS Ulm (1980-1981) • Attaché de Recherches au CNRS-ENS Ulm (1981-1985) • Chargé de recherche au CNRS-Université René descartes (Paris V) (1985-1988) • Professeur à l'Université Joseph Fourier (1988-2008) • Membre Junior de l'Institut Universitaire de France (1991-1996) • Membre Senior de l'Institut Universitaire de France (2005-2008) • Professeur au Collège de France depuis 2008 RESPONSABILITÉS ADMINISTRATIVES • Adjoint du Vice Président Recherche de l'Université (1994-1997) • Directeur de l'École Doctorale Chimie-Biologie de l'UJF (1995-1998) • Conseiller du Directeur de la Recherche, au MENRT (1999-2001) • Vice Président de la Commission de Spécialistes n° 32 de l'UFR de Chimie (1998-2000) puis Président (2001-2003) puis Vice-Président de la Commission de Spécialistes 31-32-33 (2004-2008) • Membre élu du Conseil Scientifique de l'UJF (1998-2006) • Membre de la Commission des Finances de l'UJF (2003-2006) • Membre nommé du Comité National de la Recherche Scientifique (section 16) (2004-2008) • Membre du Conseil d'Administration de l'Institut de Physique du Globe de Paris (IPGP) (2004-2007) • Membre du Conseil Scientifique de l'ENS Cachan (2004-2007) • Membre du Conseil Scientifique du Centre Franco-Indien pour la Promotion de la Recherche Avancée (CEFIPRA) (2002-2005) • Président du Comité d'Evaluation du programme RIB de l'ANR (2005-2006) • Directeur de l'Institut des Métaux en Biologie de Grenoble (2003-2006) • Chef de l'Institut de recherches en technologies et sciences pour le vivant, DSV-CEA, Grenoble (2003-2008) • Directeur du Laboratoire de Chimie et Biochimie des Centres Rédox Biologiques (Unité Mixte de Recherches UJF-CNRS-CEA n° 5047) (1997-2006) • Directeur du Laboratoire de Chimie et Biologie des Métaux, Grenoble (Unité Mixte de Recherche UJF-CNRS-CEA n° 5249) (2007-2010) • Directeur de L'IFR 27 (UJF-CNRS-CEA-INSERM-INRA) (2003-2008) • Président du Conseil Scientifique du Fonds France-Berkeley (2008-2009) • Président du Conseil Scientifique de la Ville de Paris (2009-) • Membre du Comité d'Orientation Stratégique de VEOLIA-SARPi (2009-) • Membre du Conseil Scientifique du LEEM Recherche (2009-2010) • Membre du Conseil Scientifique de l'ENS Cachan (2010-) • Membre du Conseil d'Administration de l'IPGP (2010-2012) • Membre du Conseil de la Recherche de PSL (Paris-Sciences et Lettres) (2012-) • Secrétaire de l'Assemblée des Professeurs (Collège de France) (2012-) • Vice-Président de l'Association Franco-Suédoise pour la Recherche (2013-) DISTINCTIONS HONORIFIQUES • Membre Junior de l'Institut Universitaire de France (IUF) (1991-1996) • Prix POLICART-LACASSAGNE (Académie des Sciences) (1996) • Médaille d'Argent du CNRS (2004) • Membre Senior de l'Institut Universitaire de France (IUF) (2005-2008) • Membre de l'Académie des Sciences (2005). • Titulaire de la Chaire CV Raman de l'Académie des Sciences de l'Inde (Bangalore) (2009) • Chevalier de l'Ordre National du Mérite (2010) • Prix Achille Le Bel de la Société Chimique de France (2012)
Medium 83b406a50f7e0a04dd2edc1720b95f10b4c4e6d8
La chaire s'intéresse à tous les aspects de la formation des structures dans l'Univers, à partir de l'instant initial du Big Bang, où l'Univers était très homogène. Au XXIe siècle, la cosmologie est devenue une science de précision, où le taux d'expansion de l'Univers, et son accélération sont connus, sa courbure nulle et son contenu en matière et énergie ont été mesurés avec précision. Pourtant, il n'y a que 5 % de matière ordinaire, et 95 % de secteur noir, dont 25 % de matière noire et 70 % d'énergie sombre. De nombreux modèles alternatifs viennent défier le modèle standard de matière noire froide, qui rencontre beaucoup de problèmes pour expliquer les galaxies. L'existence des galaxies n'a été établie qu'en 1926. Auparavant, les astronomes ne disposaient pas de bons indicateurs de distance, et confondaient les nuages de la Voie lactée, et les galaxies extérieures à la nôtre, tous appelés « nébuleuses ». L'expansion de l'Univers, et la loi de Hubble-Lemaître, n'a été établie que dans les années 1930. Aujourd'hui, l'Univers jusqu'aux limites de notre horizon observable a été exploré, il contient au moins deux mille milliards de galaxies. Les télescopes dans l'espace (Hubble, James-Webb, Euclid), ou au sol (VLT, ELT, ALMA, SKA) nous permettent de préciser de plus en plus la physique des galaxies, et d'établir la théorie de leur formation, de même que l'histoire cosmique de la formation d'étoiles. Les galaxies évoluent en symbiose avec leur trou noir supermassif, qui existe au centre de chaque bulbe de galaxie. Ce trou noir est alimenté par le gaz et les étoiles de la galaxie qui orbitent près du centre. Depuis quelques années, la détection des ondes gravitationnelles nous renseignent sur le taux de fusion des trous noirs, et des observations interférométriques à très haute résolution angulaire ont pu faire l'image de l'ombre de trous noirs supermassifs. Biographie Astrophysicienne à l'Observatoire de Paris, membre de l'Académie des sciences, Françoise Combes a été directrice adjointe du Laboratoire de physique de l'École normale supérieure (ENS) de 1985 à 1989. Elle a été présidente de la Société française d'astronomie et d'astrophysique (2002-2004) et a dirigé le Programme national galaxies du CNRS (2001-2008). Elle est éditrice de la revue européenne Astronomy & Astrophysics, depuis 2003. Ses activités de recherche sont consacrées à la formation et à l'évolution des galaxies, dans un contexte cosmologique. Par ses simulations numériques, elle a été la première à découvrir le mécanisme permettant de former des bulbes dans les galaxies spirales, par des résonances verticales des barres stellaires. Elle a également été pionnière dans les absorptions moléculaires devant des quasars éloignés, conduisant à des contraintes sur la variation des constantes fondamentales. Elle a reçu la médaille d'or 2020 du CNRS ainsi que le prix international Pour les Femmes et la Science L'Oréal-UNESCO 2021.
Medium 7b9fef550bb3e045e7789c5be4c9f96671836814
La chaire Histoire intellectuelle de la Chine a été créée en 2008 sur la proposition de Pierre-Étienne Will, titulaire de la chaire Histoire de la Chine moderne de 1991 à 2014, et en écho à la chaire Histoire sociale et intellectuelle de la Chine occupée par Jacques Gernet de 1975 à 1992. Sa mission principale est d'animer la discipline qu'il est convenu d'appeler « sinologie » et que l'on peut considérer comme une invention française, la toute première chaire consacrée aux études chinoises en Europe ayant été créée au Collège de France dès 1814. Jusqu'au milieu du siècle dernier, cette discipline s'est constituée sur le modèle des études classicistes antiquisantes (gréco-latines en particulier), avec la mise en œuvre d'une approche avant tout philologique. Depuis l'après Seconde Guerre mondiale et les années 1960-70, le champ des connaissances et des compétences concernant le monde chinois s'est élargi aux sciences humaines et sociales, et il n'est désormais plus possible de se limiter à une méthodologie qui ne prendrait en compte que les sources textuelles. La question de la continuité ou de la discontinuité entre une Chine dite « traditionnelle » ou « classique », et une Chine « moderne » et « contemporaine » se pose partout et à tout instant. Il est donc devenu indispensable d'envisager les matériaux anciens, non seulement à travers une lecture savante et exégétique, mais aussi à travers leurs appropriations et réinterprétations multiples dans la Chine et le monde d'aujourd'hui. C'est ce à quoi s'emploie la chaire, dans tous les aspects de ses diverses activités qui vont de l'édition bilingue de textes en chinois classique jusqu'à l'édition numérique de travaux de recherche, de conférences invitées et d'actes de colloques internationaux, en passant par des publications de livres concernant divers aspects de l'histoire intellectuelle chinoise dans toute sa longue durée. Née en 1955 à Paris de parents chinois, Anne Cheng a suivi un parcours complet à l'école de la République, nourri d'humanités classiques et européennes, jusqu'à l'École normale supérieure, avant de choisir de se consacrer entièrement aux études chinoises. Depuis plus de quarante ans, elle a mené ses travaux d'enseignement et de recherche sur l'histoire intellectuelle de la Chine, en particulier sur le confucianisme, d'abord dans le cadre du CNRS (Centre national de la recherche scientifique), puis de l'Inalco (Institut national des langues et civilisations orientales), avant d'être nommée à l'Institut universitaire de France et, peu de temps après, élue au Collège de France. Elle est l'auteure notamment d'une traduction en français des Entretiens de Confucius, d'une étude sur le confucianisme du début de l'ère impériale et d'une Histoire de la pensée chinoise traduite en de nombreuses langues européennes et orientales. Elle a également dirigé plusieurs ouvrages collectifs, parmi lesquels La pensée en Chine aujourd'hui (Gallimard, 2007), Lectures et usages de la Grande Étude : Chine, Corée, Japon (Collège de France, 2015), India-China : Intersecting Universalities (OpenEdition Books, 2020), Historians of Asia on Political Violence (OpenEdition Books, 2021), Penser en Chine (Gallimard, 2021), Autour du Traité des rites (Hémisphères, 2022). Depuis 2010, elle codirige la collection des « Budé chinois » aux Belles Lettres.
Medium 303d20bba35241c5daed6084916a3622a10b0a1b
Né le 27 septembre 1948, certifié (1971) puis agrégé de philosophie (1972), après des études à la Sorbonne, Alain de Libera a d'abord enseigné la psychopédagogie à l'École normale d'instituteurs de Quimper (1972-1975). Entré au Centre national de la recherche scientifique en 1975, comme attaché puis chargé de recherche au Centre d'Études des religions du Livre, laboratoire de l'École pratique des hautes études associé au CNRS, il a été élu en 1985 directeur d'études à la Ve section (Sciences religieuses) de l'EPHE, à la direction d'études d'Histoire des théologies chrétiennes dans l'Occident médiéval, anciennement Histoire des doctrines et des dogmes (Etienne Gilson), puis Histoire des théologies médiévales (Paul Vignaux et René Roques). En 1997, il a été nommé professeur ordinaire, détaché à l'université de Genève, sur une chaire d'Histoire de la philosophie médiévale. Il a, en 2012, été élu sur le même intitulé, professeur au Collège de France. Alain de Libera a, auparavant, enseigné dans de nombreuses institutions. Chargé de cours à l'Université de Paris X-Nanterre, chargé d'enseignement à l'École normale supérieure Ulm-Sèvres, professeur associé à l'université de Padoue, plusieurs fois chargé de cours aux universités de Fribourg (Suisse) et de Neuchâtel, professeur associé à l'université de Lugano, professeur associé à l'université d'État de Rio de Janeiro, professeur invité aux universités de Moscou et de Saint-Pétersbourg (Collège franco-russe), il a été titulaire de la Chaire Francqui pour les étrangers (1993-1994, université de Liège), de la Chaire Cardinal-Mercier (1997, faculté de philosophie de l'université catholique de Louvain), de la Chaire Étienne Gilson (2000, Institut catholique de Paris), de la Chaire Perelmann (2010, Université libre de Bruxelles), de la Gastprofessur für französische Literatur und Kultur (2012, École Polytechnique Fédérale de Zürich). Il a dirigé plusieurs groupes de recherches en France et en Suisse, dont la RCP 800 du CNRS, Le néoplatonisme médiéval. Albert le Grand et son école (1985-1993), le GDR 0800 du CNRS, Histoire de la psychologie ancienne et médiévale (1993-1998), les projets FNS Signification et référence dans les « Sophismata » (Université de Genève, 2001-2005), Translatio Studiorum. La réception de la philosophie arabo-musulmane dans l'Occident médiéval latin (2003-2007) et Sémantique formelle et langage naturel au XIIIe siècle (2010-2012). Il a également codirigé le Grundriss der Geschichte der Philosophie : 12. Jahrhundert (Ueberweg) avec MM. R. Imbach, Paris IV-Sorbonne, Th. Ricklin, Ludwig-Maximilians-Universität, Munich et L. Cesalli, Unige, puis CNRS). Il a exercé divers mandats, dont ceux de membre de la commission de philosophie du Centre national du Livre (1988-1992), de membre du comité national du CNRS, membre du bureau, section 35 (1991-1995), de membre du Conseil national de coordination des sciences de l'homme et de la société (2001-2002), de vice-président de la Société internationale pour l'étude de la philosophie médiévale (2002-2012), et de membre de la commission de Philosophie, psychanalyse et sciences des religions du Centre national du Livre (2008-2010). Codirecteur de la collection Études de philosophie médiévale (J. Vrin), fondateur et directeur de la collection Sic et Non (J. Vrin), il a été codirecteur de la collection Des travaux aux Éditions du Seuil, est Editorial consultant de The New Synthese Historical Library et de Medioevo, membre du conseil scientifique du Bochumer philosophisches Jahrbuch für Antike und Mittelalter, membre du comité de rédaction des Archives d'histoire doctrinale et littéraire du Moyen Âge, du conseil de rédaction des Recherches de théologie et philo­sophie médiévales (Cologne-Leuven) et du comité de rédaction de Critique. Corresponding Fellow de la British Academy depuis 2012, il a reçu en 2013 le Doctorat honoris causa de l'université Laval (Québec). Il est chevalier de l'Ordre national du mérite (2004) et chevalier des Palmes académiques (2006). Philosophe et médiéviste, Alain de Libera, qui définit son travail comme une « archéologie philosophique », s'est principalement intéressé à l'histoire de la logique, de la philosophie du langage, de la métaphysique, de la philosophie de l'esprit et de la psychologie médiévales. Ses recherches et publications concernent, en logique, la théorie de la signification et de la référence, la théorie de l'abstraction, la sémantique des propositions, la théorie des états de choses, des propriétés, des universaux et des tropes ; en métaphysique, la théorie de l'analogie de l'être, la division et le système des catégories, la distinction de la substance et de l'accident, la théorie de la relation et des relatifs, la genèse et la structure du corpus métaphysique médiéval ; en philosophie de l'esprit et en psychologie, la tradition médiévale du De anima, l'union de l'âme et du corps (Mind/Body Problem), la distinction de l'esprit et de l'âme (Mind/Soul Problem), la question du sujet de la pensée, la théorie des espèces intentionnelles, la théorie des idées et de la représentation, la psychologie du sens commun et la critique de la psychologie scolastique, les sources médiévales de la théorie de l'intentionnalité, le rapport entre psychologie médiévale, psychologie moderne (Brentano) et phénoménologie (Heidegger). Traducteur et commentateur, Alain de Libera a traduit des œuvres de Thomas d'Aquin, Averroès et Maître Eckhart, et publié plusieurs ouvrages sur l'averroïsme latin et la mystique rhénane. Il a édité plusieurs textes fondamentaux de la logique du XIIIe siècle (Summulae dialectices, Sophismata).
tous les 7 résultats